Quand la musique vient au secours de “Enfants de la Lune”

Quand la musique vient au secours de “Enfants de la Lune”

Il est de coutume de dire que l’argent est le nerf de la guerre… et cela est vrai, trop souvent négativement, hélas, mais dans certains cas tout à fait positivement, quand il permet de venir en aide aux plus démunis et à ceux qui souffrent.
C’est ainsi que, mettant à profit la grande générosité de la pianiste Roberte MAMOU, l’infatigable amie Martine ZAOUCHE et le Lions Club Tunis Doyen ont organisé le 22 octobre 2013, dans le cadre de l’ « Octobre Musical » un concert de bienfaisance au profit de l’ « Association d’Aide aux Enfants atteints de Xeroderma Pigmentosum ».
Le violoncelliste Justus Grimm s’était joint à Roberte MAMOU pour proposer un programme d’œuvres du 19.ème siècle au public accouru nombreux, en partant de Beethoven, géant précurseur du romantisme, aboutissant à Brahms, qui se situe à son apogée, en passant par des œuvres de Mendelssohn.
Les deux premières sonates de l’op.5 ont été composées en 1796 par Beethoven, qui les a dédiées à Frédéric II, roi de Prusse, qui était un excellent violoncelliste. Elles furent crées par l’auteur lui-même au piano et Jean-Louis Dupont au violoncelle.
Justus Grimm, solidement soutenu par Roberte Mamou, a développé le caractère pathétique des premiers mouvements, en faisant chanter harmonieusement son instrument, en interprétant avec élan et expressivité les mouvements conclusifs rapides.
Roberte Mamou interprétait ensuite avec grande sensibilité “Trois romances sans paroles” de Mendelssohn, extraites des 48 romances dont la pianiste a gravé l’intégrale.
Le concerto s’achevait avec la superbe “Sonate en mi mineur op.38 N°1” de Brahms, dite “Pastorale”, qui permettait aux deux artistes d’exceller dans son interprétation.
Rappelés avec insistance, ils offraient en bis une page poétique de Saint-Saëns, “La mort du cygne”.
Cette soirée a connu deux succès remarquables, le premier par l’accueil réservé aux musiciens, le second par le bilan très favorable qui va permettre d’affronter la couverture financière d’une partie du programme de l’Association pour le prochain semestre.

© 2011 - Lions Club Tunis Doyen